Programme de mentorat


 

L’EXTERNAT | THE EXTERNSHIP 2017 (décembre 2016 – mai 2017)

 

Mentors : Evergon (artiste), Karen Tam (artiste) et Marie-Claude Landry (commissaire)
Artistes participants: Kevin Beaulieu, Laurence Hervieux-Gosselin, David Martineau-Lachance, Cindy Phenix, Laurence Pilon et Bogdan Stoica

 

L’Externat est un programme de mentorat pour artistes de la relève. Trois mentors invités, l’équipe des Territoires et divers intervenants suivent le cheminement de six artistes émergent.e.s sur une période de six mois à travers une série d’ateliers et de formations axés sur le développement de carrière. Le programme se concentre sur le développement de la pratique artistique (échanges critiques, visites d’atelier, courte résidence de création), mais vise aussi la professionnalisation (rédaction de propositions de projets, recherche d’opportunités, comptabilité et gestion financière, vente et mise en marché, etc.).

 

L’Externat se veut un programme adapté aux besoins de ses participant.e.s. L’objectif est d’aider les artistes émergent.e.s à trouver un rythme de travail efficace et à établir un  équilibre entre la création, la promotion et l’administration de leur carrière. Le programme d’activités se déroule de décembre 2016 à juin 2017, au rythme d’environ une rencontre (4 heures) toutes les deux semaines.

 

Formule de mentorat

 

Le programme L’Externat 2017 est chapeauté par les artistes Evergon et Karen Tam, ainsi que la conservatrice d’art contemporain du Musée d’Art de Joliette, Marie-Claude Landry. Les mentors partagent leur savoir-faire et accompagnent les artistes dans le développement d’un projet à travers des rencontres ponctuelles. Cette formule de partenariat vise à créer une plateforme d’échange et de soutien entre artistes de différentes générations.

 

 

 

Biographies des mentors

 

Evergon est une importante figure de la photographie contemporaine. Son travail aborde les représentations homosexuelles à travers un discours qui bouscule les idées reçues. La sexualité masculine y est dépeinte de façon souvent crue, mais toujours réelle. Sur le plan technique, sa pratique photographique a ouvert la voie à de nouvelles méthodes de travail, notamment par l’utilisation inusitée du Polaroïd.

Evergon vit et travaille à Montréal, où il a enseigné plusieurs années à l’Université Concordia. Son travail a été largement présenté partout au Canada et aux États-Unis, mais aussi internationalement (Chine, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, Australie et France).

www.evergon.ca

 

 

Marie-Claude Landry occupe le poste de conservatrice de l’art contemporain au Musée d’art de Joliette depuis 2011. Elle a travaillé au sein de différents musées montréalais ainsi que dans divers lieux de diffusion artistique tels les centres d’artistes autogérés et les maisons de la culture. Parmi ses projets de commissariat, notons l’exposition Milutin Gubash. Les faux-semblants. Elle a, à ce jour, assuré la coordination d’une trentaine d’expositions dont la biennale Trafic’Art : Les formes du temps. Elle a été membre du jury pour le Québec au Prix artistique Sobey en 2013, a siégé sur des conseils d’administration et différents comités de sélection, en plus d’avoir participé à plusieurs publications.

 

 

Karen Tam est une artiste dont la recherche se penche sur diverses formes de constructions et imaginaires de cultures et communautés à l’opposé les unes des autres. À cette fin ses installations recréent des espaces tels le restaurant chinois, les salons de karaoké, les fumeries d’opium, et autres site de socialisation culturels. Elle a exposé au Canada, en Irlande, au Royaume-Uni, en Autriche, et aux États-Unis depuis 2000.

Tam vit et travaille à Montréal et à Londres où elle a reçu un doctorat en Cultural Studies de Goldsmiths (University of London). Elle est également collaboratrice au sein de l’ouvrage de Alison Hulme (ed.) The Changing Landscape of China’s Consumerism (2014), mais aussi au livre de John Jung, Sweet and Sour: Life in Chinese Family Restaurant (2010).
www.karentam.ca