Chih-Chien Wang | A Helper

A Helper, vues de l’exposition, Galerie Les Territoires, 2015. Oeuvres gracieuseté de Pierre-François Ouellette art contemporain.

 

CHIH-CHIEN WANG / A HELPER

Du 16 janvier au 14 février 2015
 
 
“Généralement [l’art en tant qu’interaction sociale] fait référence à un œuvre d’art ou à une performance qui interagit avec la société et le public à travers le médium de l’art, ou qui produit même une toute nouvelle relation entre l’art, la société et le public. C’est certainement de l’art politique, mais il va au-delà du rôle traditionnel de l’art politique en tant que propagande ou dissertation. Au lieu de cela, il est solidement construit avec des gens gravitant autour de son noyau; l’artiste se connecte souvent avec les masses à travers les idées, l’action et les médias, construisant un point commun afin d’apporter la réfléxion et le changement. Ce type d’ « art socialement engagé » est aussi appelé « l’art du changement social » ou « la pratique sociale de l’art ». Dans le monde d’aujourd’hui (…) l’art qui interagit avec la société devient la pierre angulaire sur laquelle une société civile se bâtit et où le pouvoir de l’espace public se redéfinit.” (Texte originale en englais) – Wu Mali, “Art as Social Interaction : Hong Kong / Taiwan Exchange”
 
“L’action d’aider peut arriver à n’importe quel moment dans différents contextes non spécifiques. Cet acte d’altruisme se veut une forme de conduite encouragé par le bon citoyen. Toutefois, comme enseignant, travailler à favoriser l’apprentissage m’apporte beaucoup comme individu.” – Chih-Chien Wang, dans Eloi Desjardins, “Chih-Chien Wang « A Helper » @ Les territoires”

 
 
BIOGRAPHIE
Ce projet est une exploration collaborative de la frontière entre soi et les autres par l’intermédiaire de la figure d’un aidant. S’appuyant sur plusieurs médias
et formes – y compris des conversations, des contes, de la documentation, dessin, photographie, vidéo, les mouvements du corps et des reconstitutions – l’exposition tisse un monde où l’offre et la demande coexistent et où l’acte d’aider est illustré tel un mouvement de connexion. A Helper souligne le processus et le rappprochement; il transporte le spectateur à travers le passé des individus et encourage la reconnaissance de la présence des autres. L’artiste remercie le Conseil des Arts du Canada pour son soutien.
 
Les oeuvres de Chih-Chien Wang ont fait l’objet de plusieurs expositions, y compris à Dazibao, Optica, Gallery 44, Gallery TPW, The New Gallery, Leonard
and Bina Ellen Gallery, Dare-Dare, Art Space, Jack Shainman Gallery, Aperture, et Musée de l’Elysée. Ses expositions les plus récentes ont été présentées au Musée d’art contemporain de Montréal (2008, 2010), le Musée de beaux-arts du Canada (2010), Pierre-François Ouellette Art Contemporain (Montreal, 2014, Toronto, 2013), Expression (Saint-Hyacinthe, 2014), Musée de beaux- arts de Montréal (2012 – 2013) et Musée régional de Rimouski (2013).
 
 
SOURCES PRIMAIRES
http://www.chihchienwang.com
http://www.pfoac.com/artists/CCW_EN.htm
 
 
Eloi Desjardins, “Chih-Chien Wang «A Helper» @ Les territoires”, Un Show de Mot’Arts, Janvier 29 2015.
 
Stephen Lyons, “Interview with Chih-Chien Wang,” dans Rearranging desires: curating the ‘Other’ within, (Montreal: Gail & Stephen A. Jarislowsky Institute for Studies in Canadian Art and Concordia FOFA Gallery, 2008).
 
Alice Ming Wai Jim, ed., Rearranging desires: curating the ‘Other’ within, (Montreal: Gail & Stephen A. Jarislowsky Institute for Studies in Canadian Art et Concordia FOFA Gallery, 2008). http://rearrangingdesires.concordia.ca
 
Anil Ragubance, “Chih-Chien Wang: The Poetics of Empty Hands,” (Peterborough, Ontario: Artspace, 2006).
 
James D. Campbell, “Mediating the Object World: The Gentle Taxonomy of Chih-Chien Wang,” (Toronto: Gallery 44 catalogue d’exposition, 2006) 6-15.
 
François Dion, “Combinaisons,” Spirale 215 (2007): 32-33.
 
Conversations in contemporary art, “Chih-Chien Wang,” Youtube, Octobre 10, 2013 (vidéo).
 
 

Messages to a helper, documentation, Galerie Les Territoires, 2015. Images : Galerie Les Territoires .

 
 
SOURCES SECONDAIRES
Sol LeWitt, “Paragraphs on Conceptual Art” and “Sentences on Conceptual Art.”
 
Jorg Heiser, “Moscow, Romantic, Conceptualism, and After,” e-flux.
 
Romanticism,” extraits de A Guide to the Study of Literature: A Companion Text for Core Studies 6, Landmarks of Literature, ©English Department, Brooklyn College.
 
Frazer Ward, “Introduction,” in No innocent bystanders: performance art and audience, (Hanover: Darmouth College Press, 2012), 1-26, accédé sur Google Books.
 
assistant, assistante,” Larousse.
 
Chapter 1 In Search of a Definition,” extrait de Isaiah Berlin, The Roots of Romanticism, (Princeton (?): Princeton University Press, 1999).
 
Wu Mali, “An Exhibition on the new ways art, society and the public interact,” dans Art as Social Interaction: Hong Kong / Taiwain Exchange, Issu (2014-2015), 3-4.
 
 
OEUVRES
Chih-Chien Wang, Messages to a helper, carnet, lumières LED, tablette, 2015.
 
——–, A fictional boat, impression jet d’encre sur papier archive, 2015.
 
——–, Upward running river, impression jet d’encre sur papier archive sur mur coupé en biseau, 2015.
 
——–, A Helper, projection vidéo double, 17 minutes, écouteurs, 2015.