Portfolio : Aydin Matlabi

 

Biographie

 

Aydin Matlabi est né en Iran et a grandi à Montréal. Il détient un baccalauréat et une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Dans ses œuvres, l’artiste étudie un éventail de sujets tels que les politiques identitaires, la sous-culture queer ainsi que le paysage dans les zones de guerre sinistrées au Moyen-Orient. Après avoir exposé à la galerie Les Territoires en 2010, Aydin Matlabi devient l’un des artistes vedettes du Festival de photo de la Banque Scotia en 2011. Il présente l’exposition Came Like Water, Like Wind I Go à la Galerie FOFA de l’Université Concordia en avril 2011 et à la Queen’s Gallery à Toronto en mai 2011, ainsi que l’exposition Paysage, Révolution, Peuple au Musée des beaux-arts de Montréal en 2013.

 

 

Démarche artistique

 

Aydin Matlabi fait un double usage de la photographie, à la fois comme un moyen d’expression et comme un instrument d’investigation du monde contemporain. Lors de ses premiers voyages en Iran, interpellé par la beauté des paysages, il compose une série de portraits réalisés en complicité avec ses sujets. Fort d’une éducation occidentale, il s’inspire des conventions du portrait photographique et de celles de la peinture réaliste du XIXe siècle, particulièrement pour le choix de ses sujets et des scènes tirées de la vie quotidienne. En 2009, Aydin Matlabi devient l’un des seuls photographes occidentaux de la diaspora iranienne à documenter la mobilisation sociale – le Mouvement vert – qui se manifeste suite à la réélection contestée d’Ahmadinejad. Il raconte : « … à la recherche d’un récit et d’une source d’équilibre dans une société chaotique, j’ai été confronté à la fraude électorale controversée qui a secoué le peuple iranien. J’ai été témoin de violence, d’injustice et de censure des droits de la personne, et en même temps surpris par la force de la mobilisation des masses en quête de liberté… »