Marie-Christine Simard

HÉROS | Marie-Christine Simard
Jeudi 2 décembre au samedi 18 décembre 2010

L’exploration des actes du quotidien, des rencontres et des lieux est au centre de mes préoccupations. Il émerge de ces espaces familiers de nouveaux paysages où l’objet anodin prend des allures de joyau. J’occupe le rôle de la glaneuse, je recueille des artefacts délaissés que je trie et organise. Pour ce faire, j’ai tendance à multiplier les manières d’accumuler des images; elles proviennent autant de mon environnement immédiat, de quêtes plus épiques dans la nature, de documents trouvés, de collaboration avec d’autres artistes et sont souvent issues de formats de caméra bien différents.
Dans mon travail récent, j’explore le paysage et la demeure comme espace imaginaire où l’on trouve refuge et confort. Je scrute le territoire, je me tourne souvent vers des éléments en détérioration qui disparaissent ou émergent de l’ombre. Ils sont dans un état de transition, en périphérie de l’existence, dans un lieu de passage. Tout en me réclamant en partie de la photographie de paysage, je développe un répertoire relevant à la fois d’un univers familier et du monde naturel, de l’ordinaire à l’extraordinaire.

 

/////

 

Marie-Christine Simard vit et travaille à Montréal. En 1996, elle a terminé une Maitrise en Beaux-arts à l’Université Concordia. Ses oeuvres ont été présentées dans plusieurs expositions au Canada. Elle a collaboré avec la peintre Christine Major lors d’une résidence à Est-Nord-Est; l’exposition née de cette collaboration a été présentée à Saint- Jean-Port-Joli et à Mont-Laurier. À Montréal, elle a participé à l’exposition Carte Grise, chez Dazibao, pour laquelle Raymonde April était commissaire invitée. Elle enseigne à l’Université Concordia depuis 1995, où elle a reçu un “distinguished teaching award”.